science_pour_citoyens>stru_dissi_adap>manifeste_pxnc

Table des matières par ordre logique CLIC ICI


Manifeste pour le PXNC


12/02/2004 - 10/9/2004



Le PXNC n’est-il pas un faux " nouveau principe " ? N’est-il pas en fait une simple addition de deux phénomènes simples et bien connus, c’est-à-dire finalement une petite auto-organisation à laquelle on a superposé une petite sélection naturelle qui produit tout naturellement de l’adaptation ?

S’il en était ainsi, on devrait pouvoir trouver des expériences qui permettent de supprimer la sélection et l’adaptation, sans supprimer l’auto-organisation.

Toutes les expériences menées avec mon modeste système dynamique non-linéaire montrent que, dans le PXNC, l’auto-organisation et la sélection sont solidement accrochées ensemble. Les deux sont fusionnées en un seul mécanisme original. Quand on détruit la sélection (et donc l’adaptation) en supprimant les privilèges qui sont programmés implicitement dans le système, on détruit en même temps l’auto-organisation.

Mon système ne permet pas de montrer de l’auto-organisation sans sélection, sans adaptation. Examinons cela de plus près.

Dans le fonctionnement normal du système, il y a privilège dans la distribution de la " colle " (instructions différées de cohérence). En effet, des " grands ronds " sont derrière d’autres, ils reçoivent moins de colle. La colle va aux structures de grands ronds qui possèdent déjà le plus de colle, et qui en ont profité d’ailleurs pour s’agrandir : c’est une boucle de rétroaction positive.

Si on supprime les privilèges, il n’y a plus de sélection, plus d’auto-adaptation, plus d’auto-organisation. Cela se produit par exemple avec les " pluies de colle tournantes ", qui sont à la disposition des utilisateurs, et qui servent aux " étalonnages " (calculs automatiques des valeurs précises des efficacités au départ des expériences, avant toute organisation ou adaptation). Cela se produit aussi si chaque " goutte de colle " ne disparaît pas dans le premier " grand rond " rencontré (pour voir clic ici), mais peut en rendre collant autant qu’elle en rencontre avant d’arriver en bas de l’écran. Ceci se produit dans une version spéciale de Logiciel 2, actuellement non publique - voir les copies d’écran des démonstrations 70, 71, 72.

Dans mon système, ni l’auto-organisation, ni l’auto-adaptation, ne peuvent exister seule. Dans les expériences que j’ai faites sur le PXNC, l’auto-organisation EST auto-adaptative, l’auto-adaptation ESt auto-organisatrice.

Le PXNC a donc une identité propre. Cela est assez manifeste d’ailleurs quand on l’examine soigneusement à l’écran, en action : les mots " auto-organisation " et " auto-adaptation ", forgés séparément pour d’autres expériences, n’y semblent pas pertinents l’un sans l’autre. Le PXNC pourrait ainsi être un nouveau principe physique, bien défini, extrêmement important pour la biologie, la sociologie, la philosophie etc.

Chez Darwin, la sélection naturelle intervient sur du matériel organisé, " vivant ", préexistant. Le PXNC au contraire, qui n’est pas darwinien, adapte du matériel qui peut être inerte en même temps qu’il l’organise. Le PXNC pourrait expliquer en amont, chronologiquement et logiquement, l’origine et l’évolution de la vie, par des moyens plus simples que ceux découverts par Darwin. La sélection naturelle de Darwin serait postérieure au PXNC, elle en serait un raffinement.

Remarque 1 : dans bien des systèmes connus l’adaptabilité est dans les " agents " : c’est le programmeur qui a voulu cette adaptabilité, et qui l’a installée dans ces agents. Dans le système que je propose, l’adaptabilité n’est pas dans les agents (ici les grands ronds), je ne l’ai pas installée, elle est une propriété émergente de la collectivité organisée de grands ronds. Le phénomène est si nouveau que je lui ai donné un nom nouveau : " PXNC ", ou " procédé X de la nature créatrice ".

Remarque 2 : le PXNC tel que j'en traite ci-dessus peut être étudié avec le logiciel 2 téléchargeable. Cette étude peut être approfondie : le PXNC est un principe physique très puissant, qui intervient probablement en biologie pour la création des structures, voir la page "morphogenèse", et surtout les logiciels 8 et 9 qui concernent les membranes et les gènes.


Retour à la page précédente : clic sur "Précédente" (ou "Back") en haut à gauche

Retour à la table des matières



 
Elbeuf